Boîte du destin

Event en cour.

Aucun event pour le moment.
Lire plus

Les ragots

blablabla.

Nos prédéfinis

Partenaires

Nouvelles

05/06/2016 — Changement de thème
03/01/2016 — Ouverture du forum.
21/10/2015 — Création du forum
©linus pour Epicode
Euphoria
"/>-->



 

Partagez|

|Brook| Saphire Roswell - Loneliness can kill our happiness

avatar
Staff
Saphire RoswellStaff
Date d'inscription : 18/10/2016
Messages : 5
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: |Brook| Saphire Roswell - Loneliness can kill our happiness  Mar 18 Oct - 5:54



I. LE PERSONNAGE.


• NOM : Roswell
• PRÉNOM : Saphire
• GENRE : Féminin
• ÂGE : Dans l'époque du moyen-âge
• RACE : Démon
• CLASSE & MÉTIER : Infirmière
• POUVOIR ? : Persuasion
• ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuelle
• AVATAR : Lacie Baskerville - Pandora hearts


II. LES DESCRIPTIONS.


MORALE
Le caractère de cette jolie jeune fille n'est pas une partie de monopoly, mais plus une partie d'échec fusionné avec celle d'un poker.

Le sourire valsant parfois sur son visage n'émerveille pas son cœur d'un sentiment de joie ou d'amusement majoritairement, car cette vieille âme sourit tout le temps, enfin, toujours lorsqu'il y a des yeux autour d'elle. Comme un jeu de poker, discerner les émotions de ce joli bijou est une chose ardue, seule une personne peut le faire, mais nous y reviendrons un peu plus tard.

La colère se fait patiente et discrète, mais ne foutez pas un démon en colère, car il vous fera payer cent fois le prix et cette femme n'était pas une exception à cette règle non-dîtes, à cette nature aux multiples pêchés. Sournoise, tel un renard, elle apprécie traquer sa proie jusqu'à obtenir un plan pour le faire souffrir le plus longtemps. Étant tout de même restreinte dans ses mouvement dû à cette satané puce, opte plutôt pour monter les gens les uns contre les autres, voler les copains ou les copines de leurs victimes, tout faire pour que les contacts physiques soient causé par ''accident''. Elle opte parfois pour le charme avec cette personne, mais ceci étant plus rare, puisqu'il n'y a que quelques rares personnes qui tombent amoureux d'une personne qu'elles viennent d'être insulter, passant quelques temps avec et la larguant, brisant tous les rêves qu'elle a réussis à créer avec cet individu....

Lui, il est là. Toujours présent pour emmerder cette brunette aux pires moments. Il est dans sa tête, cet être démoniaque qui a fait d'elle ce qu'elle était, le monstre qu'elle était. La négativité qu'était en elle la possédait comme une entre personne à l'intérieur d'elle. Il lui parle comme il l'avait toujours fait, mais il a cette fois, beaucoup plus d'emprise sur cette femme qui ne cherche plus vraiment à s'en défendre finalement. Cette persévérance d'être meilleure que les autres n'avait plus de réelle force au niveau positif de la chose, son amour, sa joie, son bonheur, tout est parti avec l'être qu'elle aimait, ce jour là...

Pourtant... Elle peut ressentir de nouveau si elle le souhaitait, ou plutôt si elle en laissait la chance...

La peur, la colère,la tristesse, la dépression, tout ces mots reflétait son état de tous les jour où elle en trouvait un certain amusement. Elle souriait face à la stupidité du genre humain ou plutôt, de tout ce qui vivait et qui n'était pas elle puisque cette expression ne faisait plus aucun sens ici, sur cette île...


PHYSIQUE

~ 1 mètre 75
~ 56 kilogrammes
~ Cheveux longs, bruns, soyeux, sentant fraîchement la mer
~ Yeux violets, Grands, munis de longs cils charmant
~ Peau blanche immaculée
~Lèvres fines, légèrement rosées, toujours bien hydratées
~ Ongles noirs
~ Robes de style victoriens comme habits de tous les jours
~ Grands chandails confortables pour dormir


POUVOIR
Persuasion...

Voici sa force, son pouvoir: la persuasion. Elle peut demander à quelqu'un de lui apporter de l'eau et il le fera, tout comme rester bien sagement assis sur une chaise sans bouger.

Le fait est qu'elle ne peut tout de même pas demander à quelqu'un de rester sur une chaise si cet individu sent, mais surtout voit que sa vie est en danger. La volonté forte, d'une personne ne peut simplement pas rivaliser avec son pouvoir malheureusement. Elle ne peut donc pas demander à quelqu'un de marcher droit devant elle... sur un toit jusqu'à ce qu'elle tombe... Et il y a d'autres limites:

- La limite verbale: elle ne peut que dicter ses ordres en directe... et non les écrire ou les enregistrer outre pour les gens à très très faible volonté pour la dernière option.

- La limite de temps: 20 minutes, pas plus. Après ce temps, le pouvoir se désactive et je ne vous raconte pas le mal de tête et les étourdissements.

- La limite de nombre: 3 fois dans la journée pour un maximum de 7 fois au quatre jours.


III. L'HISTOIRE.


Les gens sont cruels... Ils n'ont aucune considération pour les autres, aucun remord, aucune pitié. Ce sont des être sans aucune vertu qui ne désirent que cette négativité, leur seuls réconfort malsain en ce monde. Les péchés n'en deviennent plus, les valeurs d'amour que ce dieu désirait tant faire apprendre à ses enfants n'a jamais abouti en fin de compte. Cette maladie incurable qu'est cette pénombre froide semble terriblement contagieuse alors que le rire ne semblait qu'être un moyen de repousser légèrement cette noirceur dans le cœur de tous ces pauvres être humains, les démons qui étaient à l'intérieur d'eux avec développer un nouvel anticorps, transformant ces rire heureux, en rire jaune, en rire des autres et donc distribuer ce virus de manière beaucoup plus efficace.

''Pourquoi te bats-tu contre ça? Pourquoi ne te venges-tu pas de ceux qui te font du mal? Allez, faire couler un peu de sang te fera du bien...''

Je n'y avait pas échappé à ce démon qui m'empoisonnait la tête avec ses mots si... tentant, mais je savais qu'il désirait seulement prendre possession de mon corps. Depuis mon enfance, il était là. Alors que mon père était trop occuper à boire et à frapper ma pauvre mère en lui disant qu'il avait voulu un fils et pas une merde inutile qui ne lui faisait que perdre l'argent qu'il n'avait pas. Ce démon réconfortant me disait d'en finir, qu'il serait là pour moi lorsque je mettrais fin à ma vie, mais je refusais d'y croire... J'avais la force de vouloir prouver à mon père que je pouvais être aussi forte qu'un homme, aussi travaillant, aussi intelligente. Je défiais ainsi la société en apprenant à lire et à écrire par moi-même en cachette alors que les coups venait lorsque mon père me trouvait à me renseigner sur la vie, me rappelant que ma place était dans la cuisine et pas ailleurs. Je continuais tout de même, me cachant, levant des quantité phénoménal pour un petit corps comme moi alors que ce démon persistait à me dire que c'était inutile, comme tout le monde d'ailleurs. Ce statue social de pauvre mal élevé devais rester comme ça hein? Je n'étais pas d'accord et cette volonté m'avais toujours encouragé à continuer sur cette lancé malgré le monde cruel dans lequel j'étais né.

'' Tu vaudras plus lorsque tu seras morte que vivante... On sera ensemble... Tu verras.... Tes espoirs s'en iront un jour... mais je serai toujours là..''

Ce démon semblait réel, il me susurrait parfois d'horribles choses, alors qu'à d'autre moment, il pensait que je serais plus heureuse morte, à savoir s'il connaissait déjà mon avenir et souhaitait m'en éloigner...

Mais cette personne vint un jour à ma rencontre. C'était un bourgeois qui n'en n'avait que faire de tout, ce qui l'avait un jour mis dans une très mauvaise position. Si ça n'avait pas été de moi, cet imbécile serait mort aujourd'hui... Il avait perdu énormément de sang, un homme inconscient, probablement dans tout les sens du terme. Je l'avais ramener chez mes parents pour le soigner, lui mettre quelques bandages, enfin des tissus que j'avais déchirer pour cette occasion, mes vêtement que j'avais sacrifier pour cet homme... Cela lui prit trois jours pour reprendre conscience alors que j'allais croire qu'il était mort, il avait ouvert les yeux alors qu'un simple sourire se fit voir.

- Êtes-vous mon ange gardien?

J'avais tant voulu sourire à ce moment, mais l'inquiétude m'empêchait de le faire alors que mon père était partit en escapade et était supposé revenir très bientôt...

- Comment allez-vous?

- Je suppose que je suis en vie grâce à vous, je vous dois certainement ma vie.

Un petit sourire fit son apparition sur mon visage à ce moment, le seule que j'avais eut depuis fort longtemps...

'' Il te fera du mal... Et tu le sais. ''

Un bruit sourd se fit entendre alors que je me tournais vers la porte pour y apercevoir mon père qui semblait stupéfait de voir un homme blessé ici, ou était-ce parce qu'il reconnaissait mes vêtement aux plaies de cet individu.

- Épouse cette sorcière. Elle serait bonne à quelque chose au moins. Je ne veux plus jamais voir ton visage dégoûtant ici, compris?

Je dois dire qu'à ce moment, j'étais totalement stupéfaite, la surprise envahissait mon visage alors que mon corps ne bougeait pas.

''Tue-le, ce sera mieux pour tout le monde...''

- Partez avant la tomber de la nuit.

Je retenais mon bras droit à l'aide de celui de gauche pour ne pas obéir à cette voix dans ma tête. Mes tremblements devenaient de plus en plus intense alors que je fixais mon père droit dans les yeux. Il s'avançait dangereusement vers moi et alors qu'il allait me frapper, un bras vint s'interposer entre lui et moi alors qu'un poids vint se poser sur mon épaules.

- Ne vous inquiétez pas monsieur, nous partirons avant la fin de la journée.

La surprise était encore plus grande en entendant ça et voyant son action par rapport à tout ça malgré ses blessures. Cet homme s'inclina légèrement, me souriant et se présentant, ignorant totalement le bloc de glace qui se tenait derrière lui.

- Je me nomme James Roswell, ravie de vous connaître. Si vous l'acceptez, j'aimerais bien prendre soin de vous à partir d'aujourd'hui.

Le mot choc n'était pas assez fort pour définir mon sentiment que je ressentais à ce moment.

- Avez-vous des effets personnels important que vous souhaitez amener?

Je le regardais, son air sincère me faisait chaud au cœur. Je le regardais et hocha la tête avant d'aller chercher quelques vêtements et un collier que ma chère mère m'avait donné.

- Je me prénomme Saphire Jenkins.

James sourit et parti avec moi, disant à cet homme qu'il allait lui envoyer une invitation de leur mariage. Nous partîmes donc tranquillement vers sa demeure plutôt impressionnante. Il me demanda doucement si je pouvais remplacer ses pansements, ce que je fis rapidement alors qu'il souriait si gentiment.

'' Fuis, avant qu'il ne te fasse du mal comme tout le monde... Il est trop gentil, ce n'est pas normal... Tu le sais très bien... Mais peut-être qu'il est aussi stupide que toi qui sait.''

Je devins rapidement Saphire Roswell, mon père ne se pointant pas à ce mariage où seuls quelques personnes, amis de James. Pourtant, j'étais heureuse. Cet homme était magnifique en tout point. Un ange, c'était le seul mot que j'ai jamais pu trouvé. Il n'avait peut-être pas d'elle mais c'en était un... Il enterrait la voix démoniaque qui me disait de mettre fin à ma vie, ou bien de brûler tout ce qui vivait. Il était tout simplement parfait et il me laissait lire, écrire comme je le désirais, m'encourageant même à le faire. Le seul point qu'il n'appréciait pas trop étant lorsque je sortais et que j'aidais les autres avec des plantes diverses. Il trouvait cela dangereux, surtout lorsque j'étais seule, qu'il n'était pas là. Après un an, le prêtre était venu nous voir pour nous demander pourquoi nous n'avions pas d'enfants, que la reproduction était importante, mais il semblerait que malgré les essais, le corps ne voulait pas, le miens ou le sien, personne ne le savait... J'essayais plusieurs plantes, mais rien ne fit.

Il était mon bonheur, et rapidement il devint mon ultime raison de vivre, ma stabilité mentale... mais tout fut chamboulé un jour où les torches et les faux se fit voir au loin. Les cris nous avait réveillé, alarmé, nous avons fuit, mais ce ne fut pas suffisant. Dieu avait voulu cette fin semblerait-il. Ils nous encerclèrent, mais James me protégea d'un coup fatal.

- Ne laisse pas tes démons t'envahir Saphire... je...

Ma raison de vivre saignait énormément pas terre, cette stabilité que j'avais réussi à créer avec moi-même, devint poussière si rapidement. Cette barrière qui emprisonnait ce démon venait de briser et la chaîne qui l'avait toujours retenue de m'attaquer aussi.

'' Il est mort Saphire, ils l'ont tuer. ''

oui.

'' Venges-toi. Venge-le. Fais-le pour lui... Ils veulent voir une sorcière, montre leur comment tu peux l'être...''

Oui.

'' Déchaînes-toi, brûle les tous.... ''

Je n'étais pas cette sorcière qui ne faisait que cultiver des plantes, je savais aussi me battre, j'étais forte... Et après en avoir brûler un, empalé un autre, on m'emprisonna et le jour suivant, le bûcher. Le feu réchauffait mes pieds alors qu'un petit rire se faisait entendre de ma boucher. J'étais brisée ce démon était là alors que la chaleur noircissait mon corps. Les rires étaient mélanger à des cris d'une douleur insupportable.

Puis plus rien, plus de douleur, juste du noir...

- On ne fera plus qu'un désormais...

J'avais sentis une corps se serrer contre moi. Une chaleur réconfortante faisait battre mon cœur, ou ce qui lui ressemblais...

- Je t'ai dis que je viendrais n'est-ce pas? On se vengera, tu verras...

Je m'étais réveillée par terre, le corps endolorie, regardant tous ceux qui me regardais comme un vulgaire morceau de viande. Oh, je n'ai pas très envie de raconté mes premiers jours dans ce monde anarchique, non, mais plutôt ce que j'en suis devenue : Un vrai monstre. On me craignait à un point, outre les vieux, les originels ou bien lucifer que je tentait à tout prix d'éviter son apparence me faisant penser à cet homme que j'avais autrefois aimé, mais aussi dû à mon plan de revenir sur terre pour me venger.

Pour être franche, je crois que plusieurs personnes m'ont laissé partir volontairement. Sans vouloir être prétentieuse, je crois même que le chef était au courant... mais qu'il a fermé les yeux... Enfin, de retour sur terre, je m'attaquais à tout ceux qui avait eu un lien avec les ancêtres des meurtrier de mon mari et de moi-même...

Ils m'ont fait devenir le monstre que je suis...

Je tentais d'être le plus discrète possible tout de même pour ne pas me faire repérer par les gens souterrains. Pourtant, un jour alors que mon sommeil se fit sentir, je me coucha sur un toit, étant tout de même toujours alerte à ce que personne ne me repère, mais peut-être pas assez puisque je me réveilla sur un île... un endroit que je ne connaissais pas....    

L'adaptation ne fut pas agréable. Un bon nombre de fois j'ai tenter de quitter l'île qui semble être beaucoup plus équipé en ce domaine que les démons... Des plans pourtant infaillibles échouèrent ayant ainsi une faille, la faille était probablement la puce dont j'étais incapable d'enlever cette merde même encore aujourd'hui je n'y peux rien.

Ici, je mène une vie de solitaire, une vie où seul mes envies sont présent, et le seront pour l'éternité... Je dois tout de même gagner du fric et après certaines études, je put devenir infirmière dans un école. Bon, je crois que les élèves n'apprécient pas lorsque je pèse sur la plaie par ''inadvertance'' mais je ne peux m'en empêcher, je suis un monstre, un démon après tout.



IV. DERRIÈRE L'ECRAN.

TON PSEUDO ? Abel
QUEL ÂGE ? 18 ans
COMMENT TU ES VENU ICI ? Parto!
TES IMPRESSIONS ? Design magnifique *Q* et le contexte est génial!
TU CONNAIS LE CODE ?
Code validé ! o/ - B


FICHE PAR FALLEN SWALLOW



Dernière édition par Saphire Roswell le Mer 19 Oct - 8:08, édité 4 fois
avatar
Classe D
Brook A. ThompsonClasse D
Date d'inscription : 02/01/2016
Féminin Age : 18
Messages : 26
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: |Brook| Saphire Roswell - Loneliness can kill our happiness  Mar 18 Oct - 17:39


Bienvenue ! Bon courage pour ta fiche o/
Il faudrait juste que tu rajoutes la case pouvoir dans ta fiche, j'avais complètement oublier de la rajouter dans le code \o
Ca donnerait un truc comme ça

Code:
<div style="width: 500px; background-color: #e7e3e2; font-size: 12px; color: #262626; box-shadow: black 0px 0px 5px; font-family: time new roman; margin: auto;"><img src="http://i97.servimg.com/u/f97/19/35/86/95/0110.png" style="width: 500px; height: 200px;"><br />
<div style="font-size: 20px; font-family:Time new roman; letter-spacing: -1px; text-transform: uppercase; text-shadow: lightgrey 1px 1px 1px; color: #000000; text-align: center;">I. LE PERSONNAGE.</div><div style="border-bottom: 4px solid #828282;"></div>
<div style="width: 350px; text-align: justify; font-family: verdana; color: black; line-height: 95%; margin: auto;">
<b>• NOM :</b> Roswell
<b>• PRÉNOM :</b> Saphire
<b>• GENRE :</b> Féminin
<b>• ÂGE :</b> Dans l'époque du moyen-âge
<b>• RACE :</b> Démon
<b>• CLASSE & MÉTIER :</b> Infirmière
<b>• POUVOIR ? :</b> C'est un secret pour l'instant
<b>• ORIENTATION SEXUELLE :</b> Hétérosexuelle
<b>• AVATAR :</b> Lacie Baskerville - Pandora hearts</div>

<div style="font-size: 20px; font-family: Time new roman; letter-spacing: -1px; text-transform: uppercase; text-shadow: lightgrey 1px 1px 1px; color: #000000; text-align: center;">II. LES DESCRIPTIONS.</div><div style="border-bottom: 4px solid #828282;"></div>

<span style="font-size: 20px; margin-auto; color: #000000;">MORALE</span>
<div style="height: 200px; width: 400px; overflow:auto; text-align: justify; font-family: verdana; color: black; line-height: 95%; margin: auto;">Dans cette partie tu décris la psychologie de ton personnage en un minimum de 200 mots.</div>

<span style="font-size: 20px; margin: auto; color: #000000;">PHYSIQUE</span>
<div style="height: 200px; width: 400px; overflow: auto; text-align: justify; font-family: verdana; color: black; line-height: 95%; margin: auto;">Partie facultative. Tu as donc quartier libre : Tu peux présenter le physique de ton personnage sous forme de tableau, de points etc.</div>

<span style="font-size: 20px; margin: auto; color: #000000;">POUVOIR</span>
<div style="height: 200px; width: 400px; overflow: auto; text-align: justify; font-family: verdana; color: black; line-height: 95%; margin: auto;">Tu décris le pouvoir de ton personnage si il en a un : les points positifs ET négatifs, les avantages ET inconvénients, quand est-ce qu'il apparaît etc.</div>

<div style="font-family: Time new roman; letter-spacing: -1px; text-transform: uppercase; text-shadow: lightgrey 1px 1px 1px; color: #000000; text-align: center; font-size: 20px; line-height: normal;">III. L'HISTOIRE.</div><div style="border-bottom: 4px solid #828282;"></div>

<div style="height: 300px; width: 400px; overflow: auto; text-align: justify; font-family: verdana; color: black; line-height: 95%; margin: auto;">Les gens sont cruels... Ils n'ont aucune considération pour les autres, aucun remord, aucune pitié. Ce sont des être sans aucune vertu qui ne désirent que cette négativité, leur seuls réconfort malsain en ce monde. Les péchés n'en deviennent plus, les valeurs d'amour que ce dieu désirait tant faire apprendre à ses enfants n'a jamais abouti en fin de compte. Cette maladie incurable qu'est cette pénombre froide semble terriblement contagieuse alors que le rire ne semblait qu'être un moyen de repousser légèrement cette noirceur dans le cœur de tous ces pauvres être humains, les démons qui étaient à l'intérieur d'eux avec développer un nouvel anticorps, transformant ces rire heureux, en rire jaune, en rire des autres et donc distribuer ce virus de manière beaucoup plus efficace.

''Pourquoi te bats-tu contre ça? Pourquoi ne te venges-tu pas de ceux qui te font du mal? Allez, faire couler un peu de sang te fera du bien...''

Je n'y avait pas échappé à ce démon qui m'empoisonnait la tête avec ses mots si... tentant, mais je savais qu'il désirait seulement prendre possession de mon corps. Depuis mon enfance, il était là. Alors que mon père était trop occuper à boire et à frapper ma pauvre mère en lui disant qu'il avait voulu un fils et pas une merde inutile qui ne lui faisait que perdre l'argent qu'il n'avait pas. Ce démon réconfortant me disait d'en finir, qu'il serait là pour moi lorsque je mettrais fin à ma vie, mais je refusais d'y croire... J'avais la force de vouloir prouver à mon père que je pouvais être aussi forte qu'un homme, aussi travaillant, aussi intelligente. Je défiais ainsi la société en apprenant à lire et à écrire par moi-même en cachette alors que les coups venait lorsque mon père me trouvait à me renseigner sur la vie, me rappelant que ma place était dans la cuisine et pas ailleurs. Je continuais tout de même, me cachant, levant des quantité phénoménal pour un petit corps comme moi alors que ce démon persistait à me dire que c'était inutile, comme tout le monde d'ailleurs. Ce statue social de pauvre mal élevé devais rester comme ça hein? Je n'étais pas d'accord et cette volonté m'avais toujours encouragé à continuer sur cette lancé malgré le monde cruel dans lequel j'étais né.

'' Tu vaudras plus lorsque tu seras morte que vivante... On sera ensemble... Tu verras.... Tes espoirs s'en iront un jour... mais je serai toujours là..''

Ce démon semblait réel, il me susurrait parfois d'horribles choses, alors qu'à d'autre moment, il pensait que je serais plus heureuse morte, à savoir s'il connaissait déjà mon avenir et souhaitait m'en éloigner...

Mais cette personne vint un jour à ma rencontre. C'était un bourgeois qui n'en n'avait que faire de tout, ce qui l'avait un jour mis dans une très mauvaise position. Si ça n'avait pas été de moi, cet imbécile serait mort aujourd'hui... Il avait perdu énormément de sang, un homme inconscient, probablement dans tout les sens du terme. Je l'avais ramener chez mes parents pour le soigner, lui mettre quelques bandages, enfin des tissus que j'avais déchirer pour cette occasion, mes vêtement que j'avais sacrifier pour cet homme... Cela lui prit trois jours pour reprendre conscience alors que j'allais croire qu'il était mort, il avait ouvert les yeux alors qu'un simple sourire se fit voir.

- Êtes-vous mon ange gardien?

J'avais tant voulu sourire à ce moment, mais l'inquiétude m'empêchait de le faire alors que mon père était partit en escapade et était supposé revenir très bientôt...

- Comment allez-vous?

- Je suppose que je suis en vie grâce à vous, je vous dois certainement ma vie.

Un petit sourire fit son apparition sur mon visage à ce moment, le seule que j'avais eut depuis fort longtemps...

'' Il te fera du mal... Et tu le sais. ''

Un bruit sourd se fit entendre alors que je me tournais vers la porte pour y apercevoir mon père qui semblait stupéfait de voir un homme blessé ici, ou était-ce parce qu'il reconnaissait mes vêtement aux plaies de cet individu.

- Épouse cette sorcière. Elle serait bonne à quelque chose au moins. Je ne veux plus jamais voir ton visage dégoûtant ici, compris?

Je dois dire qu'à ce moment, j'étais totalement stupéfaite, la surprise envahissait mon visage alors que mon corps ne bougeait pas.

''Tue-le, ce sera mieux pour tout le monde...''

- Partez avant la tomber de la nuit.

Je retenais mon bras droit à l'aide de celui de gauche pour ne pas obéir à cette voix dans ma tête. Mes tremblements devenaient de plus en plus intense alors que je fixais mon père droit dans les yeux. Il s'avançait dangereusement vers moi et alors qu'il allait me frapper, un bras vint s'interposer entre lui et moi alors qu'un poids vint se poser sur mon épaules.

- Ne vous inquiétez pas monsieur, nous partirons avant la fin de la journée.

La surprise était encore plus grande en entendant ça et voyant son action par rapport à tout ça malgré ses blessures. Cet homme s'inclina légèrement, me souriant et se présentant, ignorant totalement le bloc de glace qui se tenait derrière lui.

- Je me nomme James Roswell, ravie de vous connaître. Si vous l'acceptez, j'aimerais bien prendre soin de vous à partir d'aujourd'hui.

Le mot choc n'était pas assez fort pour définir mon sentiment que je ressentais à ce moment.

- Avez-vous des effets personnels important que vous souhaitez amener?

Je le regardais, son air sincère me faisait chaud au cœur. Je le regardais et hocha la tête avant d'aller chercher quelques vêtements et un collier que ma chère mère m'avait donné.

- Je me prénomme Saphire Jenkins.

James sourit et parti avec moi, disant à cet homme qu'il allait lui envoyer une invitation de leur mariage. Nous partîmes donc tranquillement vers sa demeure plutôt impressionnante. Il me demanda doucement si je pouvais remplacer ses pansements, ce que je fis rapidement alors qu'il souriait si gentiment.

'' Fuis, avant qu'il ne te fasse du mal comme tout le monde... Il est trop gentil, ce n'est pas normal... Tu le sais très bien... Mais peut-être qu'il est aussi stupide que toi qui sait.''

Je devins rapidement Saphire Roswell, mon père ne se pointant pas à ce mariage où seuls quelques personnes, amis de James. Pourtant, j'étais heureuse. Cet homme était magnifique en tout point. Un ange, c'était le seul mot que j'ai jamais pu trouvé. Il n'avait peut-être pas d'elle mais c'en était un... Il enterrait la voix démoniaque qui me disait de mettre fin à ma vie, ou bien de brûler tout ce qui vivait. Il était tout simplement parfait et il me laissait lire, écrire comme je le désirais, m'encourageant même à le faire. Le seul point qu'il n'appréciait pas trop étant lorsque je sortais et que j'aidais les autres avec des plantes diverses. Il trouvait cela dangereux, surtout lorsque j'étais seule, qu'il n'était pas là. Après un an, le prêtre était venu nous voir pour nous demander pourquoi nous n'avions pas d'enfants, que la reproduction était importante, mais il semblerait que malgré les essais, le corps ne voulait pas, le miens ou le sien, personne ne le savait... J'essayais plusieurs plantes, mais rien ne fit.

Il était mon bonheur, et rapidement il devint mon ultime raison de vivre, ma stabilité mentale... mais tout fut chamboulé un jour où les torches et les faux se fit voir au loin. Les cris nous avait réveillé, alarmé, nous avons fuit, mais ce ne fut pas suffisant. Dieu avait voulu cette fin semblerait-il. Ils nous encerclèrent, mais James me protégea d'un coup fatal.

- Ne laisse pas tes démons t'envahir Saphire... je...

Ma raison de vivre saignait énormément pas terre, cette stabilité que j'avais réussi à créer avec moi-même, devint poussière si rapidement. Cette barrière qui emprisonnait ce démon venait de briser et la chaîne qui l'avait toujours retenue de m'attaquer aussi.

'' Il est mort Saphire, ils l'ont tuer. ''

oui.

'' Venges-toi. Venge-le. Fais-le pour lui... Ils veulent voir une sorcière, montre leur comment tu peux l'être...''

Oui.

'' Déchaînes-toi, brûle les tous.... ''

Je n'étais pas cette sorcière qui ne faisait que cultiver des plantes, je savais aussi me battre, j'étais forte... Et après en avoir brûler un, empalé un autre, on m'emprisonna et le jour suivant, le bûcher. Le feu réchauffait mes pieds alors qu'un petit rire se faisait entendre de ma boucher. J'étais brisée ce démon était là alors que la chaleur noircissait mon corps. Les rires étaient mélanger à des cris d'une douleur insupportable.

Puis plus rien, plus de douleur, juste du noir...

- On ne fera plus qu'un désormais...

J'avais sentis une corps se serrer contre moi. Une chaleur réconfortante faisait battre mon cœur, ou ce qui lui ressemblais...

- Je t'ai dis que je viendrais n'est-ce pas? On se vengera, tu verras...

Je m'étais réveillée par terre, le corps endolorie, regardant tous ceux qui me regardais comme un vulgaire morceau de viande. Oh, je n'ai pas très envie de raconté mes premiers jours dans ce monde anarchique, non, mais plutôt ce que j'en suis devenue : Un vrai monstre. On me craignait à un point, outre les vieux, les originels ou bien lucifer que je tentait à tout prix d'éviter son apparence me faisant penser à cet homme que j'avais autrefois aimé, mais aussi dû à mon plan de revenir sur terre pour me venger.

Pour être franche, je crois que plusieurs personnes m'ont laissé partir volontairement. Sans vouloir être prétentieuse, je crois même que le chef était au courant... mais qu'il a fermé les yeux... Enfin, de retour sur terre, je m'attaquais à tout ceux qui avait eu un lien avec les ancêtres des meurtrier de mon mari et de moi-même...

Ils m'ont fait devenir le monstre que je suis...

Je tentais d'être le plus discrète possible tout de même pour ne pas me faire repérer par les gens souterrains. Pourtant, un jour alors que mon sommeil se fit sentir, je me coucha sur un toit, étant tout de même toujours alerte à ce que personne ne me repère, mais peut-être pas assez puisque je me réveilla sur un île... un endroit que je ne connaissais pas....    

L'adaptation ne fut pas agréable. Un bon nombre de fois j'ai tenter de quitter l'île qui semble être beaucoup plus équipé en ce domaine que les démons... Des plans pourtant infaillibles échouèrent ayant ainsi une faille, la faille était probablement la puce dont j'étais incapable d'enlever cette merde même encore aujourd'hui je n'y peux rien.

Ici, je mène une vie de solitaire, une vie où seul mes envies sont présent, et le seront pour l'éternité... Je dois tout de même gagner du fric et après certaines études, je put devenir infirmière dans un école. Bon, je crois que les élèves n'apprécient pas lorsque je pèse sur la plaie par ''inadvertance'' mais je ne peux m'en empêcher, je suis un monstre, un démon après tout.

</div>

<div style="font-size: 20px; line-height: normal; font-family: Time new roman; letter-spacing: -1px; text-transform: uppercase; text-shadow: lightgrey 1px 1px 1px; color: #000000; text-align: center;">IV. DERRIÈRE L'ECRAN.</div><div style="border-bottom: 4px solid #828282;"></div>
<center><img src="http://i39.servimg.com/u/f39/12/34/44/84/icon10.jpg" style="border: 2px solid #B5AC99; width: 100px; height: 100px; float: left; margin-left: 40px; margin-right: 40px;"><div style="width: 350px; text-align: justify; font-family: verdana; color: black;">TON PSEUDO ? Abel
QUEL ÂGE ? 18 ans
COMMENT TU ES VENU ICI ? Parto!
TES IMPRESSIONS ? Design magnifique *Q* et le contexte est génial!
TU CONNAIS LE CODE ?
[b][color=green]Code validé ! o/ - B[/color][/b]
</div></center>

<center><a href="http://www.never-utopia.com" style="font-family: courier; text-transform: uppercase; opacity: 0.3; font-size: 9px; line-height: 10px;">FICHE PAR FALLEN SWALLOW</a>

</center></div>
avatar
Staff
Saphire RoswellStaff
Date d'inscription : 18/10/2016
Messages : 5
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: |Brook| Saphire Roswell - Loneliness can kill our happiness  Mer 19 Oct - 8:09

Voilà, je crois que tout y est! o/
avatar
Classe D
Brook A. ThompsonClasse D
Date d'inscription : 02/01/2016
Féminin Age : 18
Messages : 26
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: |Brook| Saphire Roswell - Loneliness can kill our happiness  Jeu 20 Oct - 16:06


J'aime beaucoup l'histoire de ton personnage ! Elle est très intéressante. Fais tout de fois attention à quelques fautes d'inattention. Les plus récurrentes sont celles liées aux participes passées. Une simple relecture peut les enlever.

bienvenue parmi nous !
Forum de discussion manga

   
Félicitation Saphire Roswell ! Tu es validé(e) !
Tu as passé l'étape fastidieuse de la fiche d'inscription et tu peux maintenant passer dans la cours des grands.
Si tu veux approfondir ton personnage tu peux lui créer une fiche de lien. Tu peux même lui créer un téléphone portable pour qu'il communique avec ses amis présents sur l'île o/ !
Devoir RP tout seul c'est triste, c'est pour cela que cette section existe !
Si tu ne sais pas qui est ton staff renseigne toi ici!
Si tu ne veux pas perdre ton avatar ou autre, check les listings ici!

   
FICHE PAR DITA | EPICODE
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: |Brook| Saphire Roswell - Loneliness can kill our happiness  

|Brook| Saphire Roswell - Loneliness can kill our happiness

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Born to kill all lives...
» Tell me would you kill to save a life. || Esprit d'Enfant.
» Who is Josh Groban? Kill yourself!
» Lorsque Brook bulle.
» Kill points

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Euphoria Island :: Gestion :: Les inscriptions :: Fiches validées-